Contact us

Conseils pour préparer un entretien d’embauche en anglais

Comme on le sait bien, l’anglais professionnel est devenu incontournable dans le monde des affaires actuel. Bon nombre d’entreprises exigent que leurs employés maîtrisent l’anglais des affaires suffisamment pour se sentir à l’aise lors de réunions, négociations et autres échanges au travail. C’est pour cela que de plus en plus d’entretiens d’embauche se font soit en partie en anglais ou alors entièrement selon les circonstances. Cette perspective peut faire froid dans le dos, mais suivez ces onze conseils que nous avons élaboré pour vous et tout ira bien!

  1. Préparez-vous à répondre aux questions

Établissez une liste des questions qui sont généralement posées.

En voici quelques exemples:

  • Tell me about yourself. (Dites-en moi plus sur vous.): Cette question est probablement la plus importante, étant donné qu’elle va permettre à votre interlocuteur de découvrir votre niveau d’anglais, votre personnalité, votre caractère, vos études, vos ambitions, vos motivations, vos habitudes. Il est donc indispensable de bien la préparer. N’oubliez pas qu’il s’agit de parler de vos expériences professionnelles et de vos compétences en rapport avec le travail pour lequel vous postulez.
  • What are your strengths? (Quelles sont vos points forts?) Donnez des exemples liés à vos emplois précédents, mais ne vous étendez pas en ajoutant des commentaires concernant chacune de vos qualités. Illustrez plutôt seulement l’une de ces qualités en détail. Lorsqu’il s’agit de se vendre, il est préférable de rester humble en présentant les qualités que vous pourriez éventuellement apporter à l’entreprise. En effet, vous ne savez jamais ce qu’ils recherchent vraiment.
  • What are your weaknesses? (Quelles sont vos points faibles?) N’oubliez pas qu’il est important d’expliquer de quelle façon vous essayez de vous améliorer.
  • What are the reasons why you would like to work with us? (Pour quelles raisons souhaitez-vous travailler avec nous?) Assurez-vous d’avoir fait une recherche approfondie sur l’entreprise et parlez de ce que vous pourriez lui apporter.
  • What are the reasons why you left your last job, or wish to leave your present job? (Pourquoi avez-vous quitté votre dernier travail ou souhaitez quitter votre travail actuel?) Ne faites surtout pas de commentaires négatifs, que ce soit au sujet de votre travail ou de vos collègues, mais parlez de votre désir de relever de nouveaux défis et d’étendre vos connaissances.
  • Why would it be would be good for us to hire you? (Quels bénéfices aurait-on à vous embaucher?) À nouveau, parlez de ce que vous pourriez apporter à l’entreprise, mais cette fois-ci plus en détail.
  • Would you be prepared to relocate? (Seriez-vous prêt à déménager?) Sachez qu’il n’est pas seulement question de savoir si vous seriez disposé à déménager, mais aussi de s’assurer que des obligations personnelles ne vous empêcheraient pas de le faire. C’est aussi un moyen pour l’entreprise de jauger votre niveau de motivation.
  • Where would you like to see yourself in 5 years? (Où est-ce que vous vous voyez dans 5 ans?) Le recruteur voudra peut-être connaître vos ambitions et vos projets à long terme.
  • Does pressure affect your efficiency work? (Est-ce que la pression affecte votre efficacité au travail?) La question qui pourrait se cacher derrière celle-ci est de savoir si vous seriez à même d’accepter une lourde charge et de longues heures de travail.
  • What are your expectations concerning your salary? (Quelles sont vos expectatives en termes de rémunération?) Vous pourriez par exemple répondre que, vu votre expérience et vos capacités, vous pensiez à …. , et ensuite demander si le salaire offert pour ce poste correspondrait plus ou moins à ce
  • Do you have any questions? (Avez-vous de questions?) Vos questions doivent démontrer que vous êtes déjà relativement bien informé sur l’entreprise, et que vous souhaiteriez avoir plus d’informations sur ses activités. Abstenez-vous de poser des questions concernant vos congés ou des augmentations de salaires. Ce n’est pas le moment. L’occasion de les aborder se présentera à nouveau si le poste vous est offert.

    2. Préparez-vous à accepter un entretien téléphonique en anglais

Si vous sollicitez un poste dans un pays éloigné de chez vous, il est fort possible que vous soyez invité à accepter un entretien d’embauche par téléphone. Ce qui représente forcément un plus grand défi, étant donné que vous ne voyez pas les expressions du visage ou les réactions de votre interlocuteur. Il est donc très important de vous entraîner à parler en anglais le plus souvent possible. La manière la plus efficace serait de prendre des cours particuliers d’anglais avec un professeur anglophone qui vous prépare spécifiquement aux entretiens d’embauche. Cela vous permettra de prendre confiance en vous.

    3. Soyez conscient de vos qualités

Il se peut que vous ne soyez pas vraiment conscient de vos aptitudes en anglais, et que vous n’ayez pas encore eu l’occasion d’en faire une liste. Si nécessaire, vos collègues pourraient éventuellement vous aider à les reconnaître. Mais il est probable que les tâches dont vous vous acquittez le mieux sont celles pour lesquelles vous êtes particulièrement qualifié.

La liste suivante n’est pas exhaustive mais elle vous donne un aperçu de certaines des qualités les plus importantes:

“Je suis toujours bien organisé.” “I’m always well organized.”
“J’ai d’excellentes aptitudes de communication.” “I have excellent communication skills.”
“Je travaille bien en équipe.” “I work well in a team.”
“Mes aptitudes d’analyse me permettent de résoudre des problèmes rapidement.” “My analytical skills enable me to solve problems quickly.”
“Je suis efficace à l’heure de réaliser des tâches.” “I’m efficient when completing my tasks.”
“Je ne manque jamais de date limite.” “I never miss a deadline.”
“J’ai des qualités de leader.” “I have leadership qualities.”
“Je m’adapte facilement au changement.” “I adapt easily to change.”
“J’apprends rapidement.” “I’m a fast learner.”
“Je sais gérer mon temps.” “I know how to manage my time.”
“J’ai un grand esprit d’initiative.” “I have a great sense of initiative.”
“Je suis un bon négociateur.” “I’m a good negotiator.”
“Je travaille bien sous pression.” “I work well under pressure.”
“Je n’ai pas peur de demander de l’aide.” “I’m not afraid to ask for help.”
“Je suis prêt à déménager pour le travail.” “I’m willing to relocate.”

   

    4. Soyez conscient de vos faiblesses

Autant il est indispensable de connaître vos qualités, autant il est nécessaire d’être conscient de vos faiblesses.

Voici une liste de celles que l’on retrouve souvent:

“Mon niveau d’anglais a besoin d’augmenter, mais j’y travaille!” “My level of English needs improving, but I’m working on it!”
“J’ai de la peine à déléguer les tâches.” “I have difficulty delegating tasks.”
“Parfois je manque de patience.” “I sometimes lack patience.”
“Il m’est arrivé de prendre trop de risques.” “I have been known to take too many risks.”
“Je dois travailler mon sens de l’humour, cela peut aider pour détendre une situation tendue.” “I have to work on my sense of humor, it can go a long way to defuse a tense situation.”
“Mes expectatives par rapport à mes collègues sont parfois trop élevées.” “I sometimes expect too much from colleagues.”
“Je suis parfois trop critique.” “I am sometimes too critical.”
“J’ai peur de m’exprimer en public.” “I’m afraid of speaking in front of an audience.”
“Je suis trop perfectionniste.” “I’m too much of a perfectionist.”
“Il m’est difficile de dire non à l’heure d’assumer de nouvelles responsabilités, même si cela.” “I find it difficult to refuse to take on new responsibilities even if it might affect my work negatively.”
“J’ai tendance à prendre trop de projets à la fois.” “I have a tendency to take on too many projects at once.”
“J’ai besoin d’apprendre à mieux accepter les critiques.” “I have to learn how to better accept criticism.”
“Mes connaissances techniques ont besoin d’être améliorées.” “My technical know-how needs improvement.”
“Je suis trop direct dans ma manière d’évaluer mes collègues.” “I’m too direct when giving my co-workers feedback.”
“J’essaie trop souvent de faire plaisir à tout le monde.” “I try too often to please everyone.”

   

    5. Assurez-vous de bien connaître le vocabulaire anglais lié à votre profession ainsi que des expressions typiques du “business English”

Dressez une liste des expressions utilisées dans le monde des affaires qu’il est important de maîtriser dans le domaine professionnel. En étudiant cette liste, cela vous permettra d’en sortir quelques-unes lors de l’entretien si l’occasion se présente en utilisant des termes et expressions communes de l’anglais des affaires. Il faut que cela paraisse naturel et vous ferez sensation! Voici quelques expressions que nous trouvons particulièrement utiles et intéressantes:

“to go back to the drawing board” reprendre les choses depuis le début
“to learn the ropes” apprendre les

 

bases

“to do things by the book” faire les choses en suivant les règles, sans écart
“to cut corners” prendre des raccourcis, souvent en ne suivant pas tout à fait les règles
“it’s not rocket science” s’utilise pour désigner quelque chose qui n’est pas compliquée, qui devrait être à la portée de tout le monde
“a no-brainer” s’utilise pour une décision qui est claire, où il ne faut pas hésiter à agir
“on the same page” quand on est d’accord
“to raise the bar” augmenter le niveau, les exigences
“red tape” des procédures administratives encombrantes
“to take the bull by the horns” prendre les choses en main de manière décisive
“the elephant in the room” le problème évident que personne évoque
“to think outside the box” penser de manière non conventionnelle, innovatrice
“up in the air” quelque chose qui n’est pas encore décidé
“to call it a day” décider de finir la journée de travail pour se reposer
“to hit the nail on the head” dire ou faire quelque chose qui est 100% précise et ce qu’il fallait
“the last straw” / “the straw that broke the camel’s back” la goutte qui fait déborder le vase
“to go the extra mile” faire un effort supplémentaire pour offrir un service exceptionnel

   

    6. Faites une liste des erreurs à ne pas commettre

Par exemple:

  • N’essayez pas de parler une autre langue que l’anglais au cas où vous ne trouveriez pas vos mots.
  • Ne parlez pas trop vite.
  • Ne vous étendez pas lorsque vous répondez aux questions, mais exprimez-vous avec des phrases simples, courtes et concises.
  • Ne paniquez pas si vous n’avez pas compris la question. Demandez simplement à votre interlocuteur de répéter sa question ou de la reformuler.
  • Ne perdez pas votre calme, prenez le temps de réfléchir si vous avez un doute.

    7. Ayez l’air confiant

Montrer que vous êtes à l’aise même si ce n’est pas le cas, en formulant vos phrases distinctement et en articulant vos mots clairement. Évitez de vous lancer dans de longues explications, et n’oubliez pas que, vos connaissances de la langue anglaise étant limitées, il ne vous sera pas possible de vous exprimer comme vous le feriez dans votre langue maternelle.

    8. Parlez de votre passé

Des questions telles que les suivantes pourraient vous êtes posées:

  • What responsibilities did you have in your previous positions?
  • What kind of projects did you bring to a successful conclusion?
  • When you had problems in your work, how did you cope with them?

N’hésitez pas à mentionner vos expériences et vos réalisations.

    9. Soyez attentif

Afin d’évaluer votre niveau d’anglais écrit, il se pourrait que votre recruteur vous demande de lui envoyer le jour-même un résumé de votre entretien avec vos impressions, ou une lettre de motivation, ou encore des exemples de textes que vous avez écrits en anglais. Acquittez-vous de cette tâche rapidement.

Il se pourrait également qu’on vous demande quels sont vos hobbies. Il ne devrait en aucun cas s’agir de parler de votre vie privée, mais tout simplement d’avoir une conversation qui permette à votre recruteur d’avoir une meilleure idée de la façon dont vous vous exprimez en anglais dans d’autres domaines que celui du travail.

    10. N’hésitez pas à parler de votre salaire

Généralement, le salaire fait partie des informations données par le recruteur. Mais si cela n’était pas le cas, n’hésitez pas à aborder le sujet.

Vous pourriez par exemple poser les questions suivantes:

  • Does the salary include bonuses?
  • Is any compensation package offered for this position?

    11. Informez-vous au sujet du déroulement du processus de recrutement

Les questions suivantes pourraient vous permettre d’être plus détendu en attendant  des nouvelles de votre recruteur:

  • What are the next steps in this hiring process?
  • How soon may the candidates expect to hear from you?
  • Are you planning to inform all the candidates of your decisions, or only those who have been selected?
  • Should I try to get in touch with you if I don’t hear anything in 3 weeks?

Vous voilà avec toutes les clefs en main pour réussir cet entretien d’embauche tant redouté!

 

Cet article est signé de « break into English».

Leave a comment

%d blogueurs aiment cette page :